Le Gargaillou
L'actualité revue avec satyre. Par Alain Stainct, collaborateur au Washington Lost, Coursier International et Lu Matinée. En collaboration avec Jonathan Pasgrandchosededeuxmillesept

Menu

Accueil
Mon Profil
Archives
Amis

Catégories


Liens

La-bas si j'y suis
Le Canard
Strip Tease
la nouvelle nouvelle chanson française

les dons sélectifs

Un autre regard sur... la destination des dons.

C'était il y a quelques mois. Une publicité comme il y en a des centaines dans les journaux d'actualité. Un enfant amaigri, le visage tuméfié par un exil forcé, quelque part dans le nord de l'Inde.
Je ne sais pas pourquoi, mais cette publicité attira d'avantage mon regard que les autres. Sans doute parce qu'il y était indiqué non pas qu'il fallait faire un don pour un énième pont alimentaire (et pourtant certainement si nécessaire), mais que nos dons serviraient au développement médical de ce pays.

Quelques semaines plus tard, j'apprenais que l'Inde face à la croissance incroyablement "moderne" du pays devait faire face à une cohue des consultations médicales. Je me félicitais alors de la destination de mon chèque.
Puis, le reportage continuait en disant que les moeurs cultuelles de la plupart des gens de ce pays poussaient les parents à avoir un fils. Je croyais entendre de nouveau la Chine d'hier. Mais cette fois, apportait le reportage, la sélection ne se faisait plus à la naissance par abandon de l'enfant. Non, cette fois les parents au cours de la seconde échographie et une fois le sexe du foetus déterminé, décidaient d'avorter ou pas. Et le reportage de conclure : grâce à l'amélioration des outils de médecine.

Vivement que le Pape interdise les pubs outrancières. Maintenant je ne donnerai plus qu'au Secour Catholique!

Posté à: 23h37, mercredi 11 avril 2007